navigation


navigation

navigation [ navigasjɔ̃ ] n. f.
• 1265; lat. navigatio
1Le fait de naviguer, de se déplacer en mer à bord d'un navire. Navigation maritime, au long cours, au cabotage. Navigation hauturière, côtière. Navigation de pêche, de commerce, de plaisance. « les roches du Calvados rendent la navigation dangereuse jusqu'à Cherbourg » (Maupassant).
Le fait de naviguer sur les cours d'eau. batellerie. « Cette immense navigation intérieure ne ralentit point leurs expéditions lointaines » (Chateaubriand).
2Science et technique du déplacement des navires. 1. manœuvre, 2. pilotage. Navigation à l'estime. Navigation astronomique (en haute mer). Navigation radioélectrique (radiogoniométrie, radar).
3Ensemble des déplacements de navires dans un lieu, sur un itinéraire déterminé; trafic par eau. Lignes, compagnies de navigation.
4Circulation aérienne (en avion, en aérostat). Navigation aérienne. Navigation à vue, à l'estime. Couloir de navigation. Navigation spatiale, interplanétaire, art de conduire un véhicule aéronautique ou spatial à une destination donnée, par la détermination de la position, le calcul de la trajectoire optimale et le guidage par référence à celle-ci ( spatiologie) .
5Inform. Mode de consultation consistant à naviguer (6o).

navigation nom féminin (latin navigatio, -onis) Action, fait de naviguer, de se déplacer sur l'eau, dans l'air, dans l'espace : Navigation aérienne, spatiale. Technique du déplacement des navires, du pilotage des avions, des chars, des véhicules spatiaux. Activité relative aux voyages, aux transports sur l'eau, dans l'air, dans l'espace. Informatique Action de passer d'une information à une autre dans un document hypertexte ou hypermédia. ● navigation (expressions) nom féminin (latin navigatio, -onis) Journal de navigation, journal spécial tenu par le capitaine d'un navire. Navigation côtière, navigation faite par les petits bâtiments qui n'ont pas plus de 300 tonneaux et qui ne s'éloignent pas de plus de 100 milles de leur port d'attache. Navigation fluviale ou intérieure, celle qui a lieu sur les cours d'eau, les lacs et les canaux. Navigation maritime ou extérieure, celle qui a lieu sur mer. Logiciel de navigation, navigateur. ● navigation (synonymes) nom féminin (latin navigatio, -onis) Navigation côtière
Synonymes :

navigation
n. f.
d1./d Action de naviguer. Navigation maritime, fluviale, sous-marine. Navigation côtière, au long cours.
d2./d Art et technique de la conduite des navires (détermination de la position et tracé de la route).
Navigation à l'estime, dans laquelle on trace sur la carte la route suivie par le navire en relevant les caps successifs, ainsi que la vitesse du navire.
Navigation astronomique, qui consiste à relever au sextant, à des instants déterminés, la hauteur du Soleil ou d'autres astres.
Navigation radioélectrique: radionavigation. (V. sonar.)
d3./d Ensemble du trafic, de la circulation sur l'eau. Compagnie, ligne de navigation.
d4./d AVIAT Art de déterminer la route que doit suivre un avion, la position en vol de cet avion, etc. Dispositifs d'aide à la navigation.
Circulation, trafic aériens.
|| Par anal. Navigation spatiale.

⇒NAVIGATION, subst. fém.
A. —1. Fait de naviguer, de se déplacer sur l'eau ou dans l'eau, en partic. sur mer. Navigation sous-marine. Cardan, pour sa part, n'a pas médiocrement contribué au progrès de la navigation hauturière (ARNOUX, Seigneur, 1955, p.62):
♦ Paganel avait demandé à John Mangles si le radeau ne pourrait suivre la côte jusqu'à Auckland, au lieu de débarquer ses passagers à terre. John répondit que cette navigation était impossible avec un appareil aussi défectueux.
VERNE, Enf. cap. Grant, t.3, 1868, p.58.
SYNT. Navigation fluviale, maritime; navigation au large, côtière, en haute mer, hauturière; navigation au long cours; navigation de commerce, de pêche, de plaisance.
2. En partic. Art de naviguer, de manoeuvrer un navire. Navigation astronomique, à l'estime, à vue; navigation solitaire; école de navigation. Les instruments de navigation étaient bien dégagés les uns des autres, et la lumière était répartie et réglée pour éclairer les appareils sans gêner la vue (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p.55).
Journal de navigation. Synon. journal de bord (v. bord I B).
P.anal. Art de conduire un véhicule. Pour tous les automobilistes qui ont été pris dans la «purée de pois» la nuit, (...) la signalisation devient une «aide à la navigation» absolument nécessaire (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p.1, col 5-6).
3. P.méton.
a) Voyage sur l'eau et en partic. en mer. Navigation de retour extrêmement pénible avec un vent contraire. Il faut louvoyer trois heures (BLOY, Journal, 1899, p.328).
b) Ensemble du trafic par eau. Nulle part sur le globe (...) on ne voit une navigation intérieure aussi considérable sans rencontrer d'obstacles (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.309). Saint-Pierre sera mis au service de la navigation alliée (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.500).
DR. Permis de navigation. Synon. certificat de navigabilité (v. RÉAU-ROND. 1951, p.875).
B.P.anal.
1. Navigation (aérienne). Fait de naviguer dans les airs. Il ouvrait une souscription afin de construire des appareils nécessaires à la navigation aérienne (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 352).
2. Navigation spatiale. Fait de naviguer dans l'espace. (Ds Encyclop. Sc. Techn. 1972 et Sc. Techn. spat. 1978).
REM. Navi-, élém. de compos. représentant le subst. navigation. V. navisphère.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1284 «voyage sur mer» (JEAN DE MEUN, Art de Chevalerie, éd. U. Robert, p.169); 2. a) 1538 «action de voyager sur l'eau» (EST.); b) 1538 «art, métier du navigateur» (ibid.); 3. a) 1742 p.ext. navigation aérienne «action, art de naviguer, ici, en aérostat» (J. J. ROUSSEAU, Le Nouveau Dédale, p.16 ds PROSCHWITZ Beaumarchais, p.319); 1875 «id. en aéroplane» (DUROY DE BRUIGNAC, Recherches sur la navig. aérienne, p.45 ds GUILB. Aviat., p.600); b) 1932 navigation interplanétaire (P.COUDERC, Dans le champ solaire, p.196 ds ROB. 1959, s.v. météore); 1962 navigation spatiale (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., p.234). Empr. au lat. class. navigatio «voyage sur mer ou par eau», lui-même formé sur le supin navigatum de navigare, v. naviguer. Fréq. abs. littér.:625. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1729, b) 523; XXe s.: a) 275, b) 735.

navigation [navigɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1265; lat. navigatio, du supin de navigare → Naviguer.
1 Fait de naviguer, de se déplacer sur l'eau ou dans l'eau (spécialt sur mer), à bord d'un navire. Marine. || Relatif à la navigation. Marin, maritime, nautique… || Navigation aisée, difficile (→ Bas-fond, cit. 6). || Obstacles qui gênent la navigation (→ Baigner, cit. 3; estuaire, cit. 2). || Passage ouvert à la navigation. Canal, chenal, passe. || Accidents de navigation. Abordage, collision, naufrage…Navigation en surface, navigation sous-marine. || Navigation maritime : navigation au long cours, au cabotage, au bornage. || Navigation côtière. || Navigation hauturière, en haute mer… Large, mer. || Navigation circumpolaire. || Navigation de pêche, de commerce. || Navigation marchande (→ Cabotage, cit. 1). || Navigation de plaisance. Plaisance (3.).
1 (…) les roches du Calvados qui rendent la navigation dangereuse jusqu'à Cherbourg.
Maupassant, Pierre et Jean, I.
Fait de naviguer sur les cours d'eau. || Navigation fluviale, en rivière… Canal, batellerie (→ Halage, cit. 2). || Canal (cit. 5) ouvert, fermé à la navigation. || Travaux, ouvrages d'art destinés à régulariser la navigation. Barrage, écluse; canaliser.Navigation intérieure (→ Expédition, cit. 14). || Transport de voyageurs par navigation fluviale. Bac, coche (d'eau), mouche (bateau-mouche).
2 Science et technique du déplacement des navires. Manœuvre (cit. 1), pilotage. || Instruments utilisés pour la navigation ( Axiomètre, boussole, compas, loch, renard, sextant, sonde…; radar, radio…). || Organisation, infrastructure nécessaire à la navigation. Balisage, éclairage, signal, signalisation; météorologie, radio; port. || Carte marine employée pour la navigation estimée ( Estime, I.). || Navigation en vue de terre. || Navigation astronomique (pratiquée en haute mer). || Navigation radio-électrique (radio-goniométrie, radar).Théorie et pratique de la navigation; opérations, manœuvres effectuées pour la navigation. Point (faire le), relèvement; abordage, aborder; accostage, accoster; affourcher, alarguer, amarrage, amarrer; appareillage, appareiller, arrivage; barrer (et barre); bord (courir des bords, virer de bord), bordée, border (les côtes), bourlinguer, caboter, cap (mettre le cap sur, attaquer un cap); cape (mettre à la cape), cingler, conserver (II.), convoyer, couper (la route), croiser (II., 2.), culer, décaper, déhaler, démarrer (ou désamarrer), dérader, dérivation, dérive, dériver; embarquement, embarquer; embosser, embouquer, empanner, encaper, engager, engraver, erre (aller sur son erre), estime (naviguer à l'estime), évitage, éviter (I., 2.); filer, forcer (de voiles; → Faire force de…), haler, largue (aller grand largue), lof (aller au), lofer, louvoyer, manœuvrer, 1. marcher, mettre, mouillage, mouiller, naviguer, orientement, orienter, perdre, porter, prendre (la mer, le large), rallier (la terre), ranger (la côte), relâcher, remonter (au vent), remorquer, revirement, serrer, tenir (la mer), toucher (terre…), touée, touer, venir (sur…, au…), virage, virement, virer…(Manœuvre des voiles). Amurer, barbeyer, caler, cape, capelage, capeler, carguer, larguer, plein (porter plein), prendre (le vent), présenter (les voiles au vent), rider, serrer (les voiles).
2 C'est notre patrie (Tyr) qui a la gloire d'avoir inventé la navigation : les Tyriens furent les premiers, s'il en faut croire ce qu'on raconte de la plus obscure antiquité, qui domptèrent les flots, longtemps avant l'âge de Tiphys et des Argonautes, tant vantés dans la Grèce; ils furent, dis-je, les premiers qui osèrent se mettre dans un frêle vaisseau à la merci des vagues et des tempêtes, qui sondèrent les abîmes de la mer, qui observèrent les astres loin de la terre, suivant la science des Égyptiens et des Babyloniens, enfin qui réunirent tant de peuples que la mer avait séparés.
Fénelon, Télémaque, III.
3 (…) les bateaux à vapeur ont, jusqu'à un certain point, le pouvoir de suivre la ligne droite refusée aux bateaux à voiles. La mer, compliquée du vent, est un composé de forces. Un navire est un composé de machines (…) C'est entre ces deux organismes, l'un inépuisable, l'autre intelligent, que s'engage ce combat qu'on appelle la navigation (…)
(…) la navigation à la vapeur est une sorte de victoire perpétuelle que le génie humain remporte à toute heure du jour sur tous les points de la mer.
Hugo, les Travailleurs de la mer, I, VI, III.
3 Ensemble des déplacements de navires dans un lieu, sur un itinéraire déterminé; trafic par eau ( Communication, transport…). || L'essor de la navigation moderne (→ Gouvernail, cit. 3). || Lignes, compagnies de navigation. || Droits (cit. 30) de navigation. || Navigation mixte.
Marche d'un navire (allure, direction…). || Navigation loxodromique, orthodromique ( Loxodromie, orthodromie). || Navigation autour d'un continent ( Circumnavigation, périple).
Voyage par eau. || Navigation lointaine (→ Aussi, cit. 30; et encore marsault, cit., où il s'agit de promenades en barque sur un lac).Par métaphore (→ Mer, cit. 10).
4 (1845, en aérostat). Par anal. Circulation aérienne (en avion, en aérostat). || Navigation aérienne. Aéronautique, aviation, avion (cit. 2). || Navigation et contrôle par guidage (téléguidage, auto-guidage). || Navigation à vue, à l'estime.
Navigation spatiale, interplanétaire (→ Météore, cit. 2.1; et aussi fusée) : technique de la conduite d'un véhicule aéronautique ou spatial à une destination donnée, par la détermination de la position, le calcul de la trajectoire optimale et le guidage par référence à celle-ci.
5 Inform. Mode de consultation consistant à naviguer (7.). || Navigation sur Internet. || Logiciel de navigation. Navigateur (5.).
COMP. V. Naviplane, navisphère.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Navigation — ist die „Steuermannskunst“ zu Wasser (Nautik), zu Land und in der Luft. Ihr Ziel ist, das Fahr bzw. Flugzeug sicher zum gewünschten Zielpunkt zu steuern. Dem Steuern gehen zwei geometrische Aufgaben voraus: das Feststellen der momentanen Position …   Deutsch Wikipedia

  • Navigation — Navigation, die Kunst, ein Schiff mit Hilfe der Regeln, die die Schiffahrtskunde (Steuermannskunst) lehrt, sicher von einem Ort nach einem bestimmten andern Ort auf der Erde, über See oder in Binnengewässern zu steuern, und außerdem die Kenntnis… …   Lexikon der gesamten Technik

  • navigation — Navigation. s. f. Voyage sur mer, ou sur les grandes rivieres. Longue navigation. navigation perilleuse. cela fait un empeschement à la navigation de la riviere. Il signifie aussi, l Art, le mestier de naviger. Les peuples qui s adonnent à la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Navigation — Nav i*ga tion, n. [L. navigatio: cf. F. navigation.] 1. The act of navigating; the act of passing on water in ships or other vessels; the state of being navigable. [1913 Webster] 2. (a) The science or art of conducting ships or vessels from one… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • navigation — UK US /ˌnævɪˈgeɪʃən/ noun [U] ► TRANSPORT the act or science of finding a way from one place to another: »a navigation aid/device »The worldwide market for satellite navigation systems is worth billions of dollars. ► IT, INTERNET the act of… …   Financial and business terms

  • Navigation — Sf per. Wortschatz fach. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. nāvigātio ( ōnis) Schiffahrt , zu l. nāvigāre schiffen, segeln, fahren , zu l. nāvis Schiff und l. agere treiben, betreiben . Zunächst in sehr allgemeiner Bedeutung verwendet; dann… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • navigation — (n.) 1530s, from M.Fr. navigation (14c.) or directly from L. navigationem (nom. navigatio) a sailing, navigation, voyage, noun of action from pp. stem of navigare to sail, sail over, go by sea, steer a ship, from navis ship (see NAVAL (Cf.… …   Etymology dictionary

  • Navigation — »Kurs und Standortbestimmung in der See , Luft und Raumfahrt«: Das seit dem 16. Jh. bezeugte Fremdwort, dessen Bedeutung bis in die neueste Zeit viel allgemeiner war, etwa »Schifffahrt, Kunst der Schiffsführung«, ist aus lat. navigatio… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Navigation — (v. lat.), Schifffahrt; daher Navigationsacte, englische Acte, 9. Oct. 1651 von Cromwell bes. gegen die Holländer gegeben, s. England (Gesch.) XI. B). Die Hauptpunkte waren: daß alle in Asien, Afrika od. Amerika erzeugten od. verfertigten Waaren… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Navigation — (Schiffahrtskunde, Nautik), die Lehre von den wissenschaftlichen Hilfsmitteln, ein Schiff sicher über See zu führen und seinen Ort jederzeit zu bestimmen. Die geographische oder terrestrische N. umfaßt die Bestimmung des Ortes des Schiffes nach… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.